Appelez-moi Facebook Écrivez-moi

Communication scientifique

Au cours de mon contrat à l’université de Rennes 1, j’ai réalisé une synthèse bibliographique sur la relation entre l’homme et le cheval, co-écrite avec Martine Hausberger, Séverine Henry et Kathalijne Visser. Elle a été publiée dans la revue Applied Animal Behaviour Science n°109, pages 1 à 24 en 2008. Voici l’occasion d’expliquer comment est construit un article scientifique.

Mon article en français
Mon article en anglais

CONSTRUCTION D'UN ARTICLE SCIENTIFIQUE

Dans les revues internationales, la langue de communication est l’anglais ; les articles sont donc en anglais. Un article commence par donner le titre, le nom des auteurs, puis viennent le résumé (« abstract » en anglais), les mots clés, le texte et enfin la liste des références bibliographiques. Chaque revue impose une mise en page particulière à laquelle les auteurs doivent se conformer. Les auteurs envoient leur « papier » (comme on appelle couramment un article) à la revue. L’article est « soumis » à la revue, mais avant qu’il soit publié, il existe tout un processus pour garantir la qualité du travail présenté. L’article est en effet examiné par un comité de lecture composé de relecteurs (« reviewers ») qui ont un œil averti. Ces personnes émettent des remarques sur le contenu de l’article et demandent parfois des précisions ou même de refaire certaines expériences s’ils doutent des résultats présentés. L’article revient ensuite avec toutes ces remarques (qui restent anonymes) aux auteurs qui doivent répondre aux compléments d’informations. De nouveau, l’article est soumis au comité de lecture et selon les relecteurs, l’article peut être publié ou bien il doit encore être retravaillé. Si l’article est accepté, il pourra être publié dans la revue.

Le délai entre une soumission d’article et sa parution est donc relativement long, selon les modifications qu’il faut lui apporter. Par exemple pour le cas de ma synthèse bibliographique, la soumission a eu lieu en octobre 2006, l’article a été accepté pour publication sans modification quelques mois après (car il ne s’agissait pas d’un travail expérimental) et il a été publié en 2008.

Une des particularités du corps de texte d’un article scientifique est d’être égrainé de noms d’auteurs et de dates entre parenthèses. En effet, pour chaque idée avancée qui n’est pas d’eux, les auteurs se réfèrent à leurs pairs dont ils citent le nom et l’année où ils ont publié. Si cela peut rendre la lecture peu digeste au premier abord, cela est néanmoins extrêmement utile pour retrouver des travaux parfois peu connus et les étudier de près.

Les revues scientifiques ne publient plus pour la plupart sous format papier. Les articles sont désormais consultables sur des sites spécialisés sur Internet en format pdf (PubMed, Elsevier etc.). L’accès aux textes est en général payant et l’abonnement aux revues est extrêmement coûteux. Vous pouvez y avoir accès en vous rendant dans les bibliothèques universitaires, les écoles vétérinaires, les écoles d’agronomie, l’Institut de la Recherche Agronomique, le CNRS, la médiathèque des Haras nationaux etc. Néanmoins, les résumés sont en général consultables gratuitement depuis votre domicile.

Pour voir à quoi ressemble un article scientifique ou simplement en savoir plus sur la relation homme-cheval, vous pouvez lire mon article en anglais ou en français.

Mon article en français
Mon article en anglais